PIXEL PARK

ERPENT

A la recherche de votre surface de bureaux ? Vous venez de trouver!

RENSEIGNEMENTS GENERAUX

  • Superficie * : de125  m² à 304 m²
  • Date de livraison : juin 2020

(*) Mesures données par le promoteur, superficie brute

 

COMPOSITION

 

L’immeuble comprend au total : 1 niveau en sous-sol, 3 niveaux hors sol et le toit du bâtiment à usage exclusivement technique.

Les niveaux en sous-sol comprennent les places de parking, les locaux techniques, le local poubelles et les caves.

Les niveaux hors sol proposent exclusivement des surfaces de bureaux.

Les abords du bâtiment seront aménagés en parkings extérieurs, zone de circulation, zones vertes (pelouses et plantations) et zone de stationnement pour vélos.

 

Bureau

Etage

Surface Brute m²

Terrasse/Balcon

surf totale brute m²

Prix hors frais, hors TVA

 

 

 

 

 

 

Bureau 1

0

372

0

372

sur demande

Bureau 2

0

125

0

125

 €      365.000

Bureau 3

0

304

120

334

 €      850.000

Bureau 4

1

622

70

657

 vendu 

Bureau 5

2

180

16

188

 €      499.000

Bureau 6

2

151

12

157

 €      435.000

Bureau 7

2

151

12

157

 €      435.000

Bureau 8

2

131

17

140

 €      395.000

 

Annexe (à choisir)

  • Cave 10.000€ (hors frais)

 

  • Parking

- parking au sous-sol 22.000€ (hors frais)

Le nombre de place de parking attribué a été déterminé en fonction de la superficie de chaque bureau

 

Rez-de-chaussée

  • Hall commun avec accès aux escaliers et aux ascenseurs

Contrôle des accès

- Des barrières avec LECTEUR DE BADGE ET VIDÉO PARLOPHONE sont prévues à l’entrée du parking.

- Un système de contrôle d’accès et de vidéo parlophone est prévu au niveau de l’entrée du bâtiment.

 

 

Box intelligente de réception et envoi de colis

UNE BOX INTELLIGENTE D’ENVOI ET RÉCEPTION DE COLIS EST PLACÉE DANS LE HALL D’ENTRÉE.

Elle est connectée et est utilisée via smartphone. Elle reçoit les commandes, signe pour réception et informe automatiquement les collaborateurs des entités.

- Donner un code de retrait unique à un destinataire externe.

- Réserver un compartiment et recevoir une confirmation une fois le retrait effectué.

Les collaborateurs peuvent :

- Recevoir des livraisons et des colis

- Envoyer des colis professionnels et privés

- Retourner un achat

- Remettre du matériel ou des documents à un autre collègue

 

4. EQUIPEMENTS ET FINITIONS (Extrait du cahier des charges)

 

Méthode constructive :

- Système préfabriqué poteau-poutre-hourdis et pré mur pour les sous-sols

 

Charge d'exploitation :

– Bureaux : 300 kg/m² pour les surcharges permanentes (faux-plafonds, plancher technique, chape,

carrelage...).

 

Bureaux :

– Selon l’organisation intérieure des espaces privatifs, des suppléments pourront être demandés pour la fermeture des espaces..

– Les portes palières et noyaux centraux sont vitrés à 50%

– Faux plancher d’une hauteur finie de 18 cm constitué de dalles 60 x 60 cm, prêtes à recevoir le

revêtement de sol, charge max. 300 kg, vérins réglables fixés à l’époxy sur dalle béton.

– Faux plafonds métalliques actifs (chaud-froid) avec éclairage intégré.

– Pour chaque entité de bureaux, des attentes sont prévues en gaines techniques de manière à

permettre l’aménagement éventuel de kitchenette par le/les exploitant(s).

 

Parties communes :

– Les halls d’entrée, halls d’ascenseurs, les paliers ainsi que les sas des ascenseurs des parkings et les cages d’escalier (à l’exception de celle fermée) sont parachevés et carrelés suivant les choix de

matériaux et les plans d’aménagement réalisés par l’architecte du bâtiment.

 

Équipements de chauffage, ventilation et conditionnement d’air

 

PRINCIPE GÉNÉRAL DE FONCTIONNEMENT :

 

– La ventilation des bureaux est assurée par 1 centrales de traitement d’air (CTA) installées en toiture.

 

Ce groupe de ventilation permet de fournir un air hygiénique de qualité.

 

La ventilation du bâtiment se complète d’extracteurs indépendants assurant l’évacuation de l’air vicié des sanitaires et du local poubelle.

 

– La distribution primaire de la ventilation se fait par l’intermédiaire des gaines techniques verticales et la distribution secondaire dans les locaux via un réseau de gaines dans les faux plafonds du bâtiment et des diffuseurs terminaux.

– L’eau de chauffage est produite de manière centralisée par 2 chaudières gaz à condensation en cascade.

 

LE PRINCIPE DE CONDENSATION CONSISTE EN LA RÉCUPÉRATION DE LA CHALEUR LATENTE DE LA VAPEUR, OBTENU PAR LES GAZ D’ÉCHAPPEMENT, CE QUI PERMET DE RÉDUIRE LES BESOINS EN ÉNERGIE PRIMAIRE MAIS ÉGALEMENT LES ÉMISSIONS DE CO2.

 

Les chaudières sont à foyer étanche, à haut rendement (minimum 98% sur pouvoir calorifique supérieur) et à faible rejet de NOx.

 

– L’eau de refroidissement est produite de manière centralisée par une machine à eau glacée de type monobloc à compression étagée avec aéro-refroidisseur installée en toiture du bâtiment.

Le fluide réfrigérant utilisé est du type R410A. La puissance totale sera suffisante pour répondre aux exigences de conditions de température intérieure.

Le groupe de froid offre un rendement saisonnier (ESEER) minimum de 3.75.

– La distribution de l’énergie frigorifique et calorifique dans le bâtiment est assurée par des pompes de circulation électroniques à rotors noyés et à débits variables.

– Le refroidissement et le chauffage des bureaux sont réalisés par des plafonds métalliques réversibles froid / chaud 4 tubes éventuellement complétés, dans les locaux nécessitant des besoins spécifiques, par des ventilo-convecteurs ou cassettes plafonnières 4 tubes, à moteurs EC avec régulation automatique et à faible émission de bruit.

– Pour chaque entité de bureau, la régulation de la température ambiante est assurée par un thermostat. L’ajout de sondes et régulateurs est possible et en option.

 

– CONTACTEUR PRÉSENT SUR CHAQUE FENÊTRE PERMETTANT LA COUPURE AUTOMATIQUE DU SYSTÈME DE CHAUFFAGE ET DE CLIMATISATION.

 Des sondes de condensation sur les collecteurs de distribution en faux-plafond permettent également de couper la distribution de froid.

 

La production d’eau chaude sanitaire est locale exclusivement. Un point ECS composé d’un boiler électrique à accumulation de 10 l et de 2 kW de puissance, associé à un groupe de sécurité, équipe chaque

kitchenette.

 

Électricité - telecom

 

L’alimentation de l’immeuble se fait par l’intermédiaire de raccordements basse tension.

 

AUTANT DE COMPTEURS ET DE RACCORDEMENTS AU RÉSEAU DE DISTRIBUTION PUBLIQUE QU’IL N’Y A D’ENTITÉ SÉPARÉE SONT PRÉVUS, inclus un raccordement commun.

 

Les intensités de raccordement sont adaptées en fonction des besoins des locataires et propriétaires ainsi qu’en fonction des affectations des entités, sans être inférieures à 25A par raccordement.

 

Le raccordement de l’installation commune est prévu avec une intensité de 150A pour assurer l’alimentation des consommateurs centralisés plus énergivores (machine froid, ascenseurs, …).

 

 

CHAQUE ENTITÉ PRIVATIVE DISPOSE DE SON PROPRE TABLEAU DIVISIONNAIRE ALIMENTÉ DEPUIS SON COMPTEUR PRIVATIF.

 

A partir du local « compteurs », des chemins et échelles à câbles métalliques relient les différentes entités via le parking et les gaines verticales traversant l’ensemble des niveaux.

 

A partir des gaines verticales, les câbles sont posés dans la chape jusqu’aux tableaux privatifs.

Les tableaux de distribution pré-équipés sont placés dans chaque entité.

A l’exception de la distribution électrique relative aux luminaires (et aux protections solaires automatiques éventuelles), aucun équipement électrique (câblage, boîte de sol, prises...) n’est prévu dans les surfaces de

bureaux depuis les tableaux électriques divisionnaires.

 

L’éclairage des bureaux est réalisé par appareils encastrés dans les faux plafonds, du type LED à basse luminance et qui permettent un éclairage de 500 lux moyens et une uniformité de 60% au niveau du plan de travail projeté.

Ces appareils sont localisés de manière à respecter la modulation de la façade. Ils sont commandés par détecteur de présence.

 

L’éclairage de l’entrée, des cages d’escalier, des circulations communes et des locaux sanitaire. Ces luminaires sont également équipés de sources LED.

 

Aucun équipement informatique et téléphonique (câblage, prises, rack...) n’est prévu dans les surfaces de bureaux.

 

Seules les liaisons principales entre les locaux de raccordement et les entités sont prévues jusqu’en sortie des gaines techniques.

 

LES COMMANDES DANS CES LOCAUX DE CIRCULATION OU À OCCUPATION TEMPORAIRE ET LIMITÉE SONT GÉRÉES PAR DÉTECTION DE MOUVEMENT ASSOCIÉE À UNE TEMPORISATION À L’EXTINCTION.

 

Détection & alarme incendie - lutte contre l’incendie

 

Pour l’ensemble du bâtiment et conformément à la norme NBN S 21-100-1, à l’Arrêté Royal fixant les normes de base en matière de prévention contre l’incendie, auxquelles les bâtiments doivent satisfaire (dernière édition) les réglementations en vigueur :

 

– Détecteurs incendies optiques dans les bureaux, circulations, espaces communs, parking, chemins d’évacuation et locaux techniques

– Boutons poussoirs de type vitre à enfoncer aux endroits appropriés répartis à tous les étages, à proximité des voies d’évacuation dans les zones communes du bâtiment.

– Alertes sonores destinées à diffuser l’alarme d’évacuation, réparties à tous les étages dans les zones communes du bâtiment.

– Alertes lumineuses complémentaires dans les parkings et dans les locaux techniques

– Centrale de détection et d’alarme disposée à l’entrée du bâtiment au RDC, à maximum 10 m de la porte d’entrée

– Asservissement de la ventilation, du chauffage et de la climatisation

– Asservissement de l’électrovanne gaz (complémentairement à la détection gaz de la chaufferie, de l’EV et des espaces traversés par la canalisation gaz)

– Asservissement des ascenseurs

– Asservissement des portes coupe-feu

– Asservissement des clapets coupe-feu type B

Les commandes d’ouverture des coupoles de désenfumage en tête des cages d’escaliers sont prévues suivant les prescriptions des pompiers.

Ces commandes sont exclusivement manuelles et sont disposées au niveau d’évacuation et regroupées à l’entrée du bâtiment, à proximité de la centrale incendie.

 Ces dispositifs de commande d’évacuation de fumée et de chaleur sont équipés d’une alimentation de secours propre par batteries intégrées au boitier de commande.

Les câbles reliant les centrales de commande aux exutoires sont de type FR2.

La lutte contre l’incendie de l’immeuble est réalisée via un réseau de RIA en disposition et nombre conformes aux prescriptions des services incendie et normes en vigueur. Les RIA sont disposés dans les

parties communes, à chaque niveau.

 

Contrôle des accès

Des barrières avec LECTEUR DE BADGE ET VIDÉO PARLOPHONE sont prévues à l’entrée du parking.

Un système de contrôle d’accès et de vidéo parlophone est prévu au niveau de l’entrée du bâtiment.

 

 

Box intelligente de réception et envoi de colis

 

UNE BOX INTELLIGENTE D’ENVOI ET RÉCEPTION DE COLIS EST PLACÉE DANS LE HALL D’ENTRÉE.

Elle est connectée en WIFI ou en 4G, et est utilisée via smartphone ou tablette. Elle reçoit les commandes, signe pour réception et informe automatiquement les collaborateurs des entités.

- Donner un code de retrait unique à un destinataire externe.

- Réserver un compartiment et recevoir une confirmation une fois le retrait effectué.

Les collaborateurs peuvent :

- Recevoir des livraisons et des colis

- Envoyer des colis professionnels et privés

- Retourner un achat

- Remettre du matériel ou des documents à un autre collègue

 

Gestion des demandes acquéreurs

 

L’ACQUÉREUR ACCEPTE QUE SON SEUL INTERLOCUTEUR SOIT LE REPRÉSENTANT COMMERCIAL DU MAÎTRE DE L’OUVRAGE ATTITRÉ AU PROJET.

Ni les architectes, ni les entreprises de construction ne peuvent être sollicités pour des demandes spécifiques.

Pour des raisons de sécurité, l’acquéreur accepte de ne pas se rendre sur le chantier sans prise de rendez-vous préalable avec un responsable de l’équipe de projet.

 

LES RACCORDEMENTS À L’ÉLECTRICITÉ, AU GAZ DE VILLE ET À L’EAU NE SONT PAS COMPRIS DANS LE PRIX DE VENTE.

 

Concernant les raccordements aux réseaux de télécommunications, ceux-ci, sont à charge du client mais le maître d’ouvrage prévoit des fourreaux vides à cette fin.

 

Des fissures de retrait et de séchage des matériaux peuvent apparaître après la réception du bien.

Si ces fissurations sont dues au tassement de la construction neuve et au séchage du bâtiment, aucunes indemnisations ou travaux ne peuvent être demandés.

Il est donc conseillé dans ce cas de recourir à des méthodes de mise en peinture qualitative respectant les règles de bonne pratique (enduisage, ponçage, pose de mastic à peindre …).

Les garanties sur les appareils techniques présents dans le bien sont les garanties standards offertes par les fabricants.

 

En concertation avec l’acquéreur, le promoteur jugera après signature du compromis de vente de la possibilité et de la faisabilité d’apporter une modification au présent descriptif.

En fonction de l’état d’avancement des travaux, certaines options sont impossibles à mettre en oeuvre.  

Toute dérogation aux stipulations du présent descriptif doit faire l’objet d’un accord écrit entre les parties.

Le promoteur précisera l’incidence éventuelle sur le prix et sur les délais que certains choix pourraient engendrer.

Toute modification devra permettre le respect des règles de l’art et ne pourra induire aucune modification perturbatrice au bon déroulement du chantier.

 

Selon le projet, si le cahier de charges le permet et après signature du compromis de vente, l’acquéreur a la possibilité de personnaliser son bien pour les espaces sanitaires.

TOUTES LES DEMANDES DE PERSONNALISATION DES ESPACES SANITAIRES DOIVENT ÊTRE ADRESSÉES AU GESTIONNAIRE DE PROJET.

Les demandes seront analysées et mise en parallèle de l’avancement du chantier. Selon les circonstances les demandes seront acceptées ou refusées.

Toutes les demandes de personnalisation des espaces sanitaires feront l’objet d’un avenant sous forme de décompte financier qui devra être contre signé pour acceptation par l’acquéreur préalablement à

l’exécution des travaux.

 

 

 

 

Remarque :

  • Informations transmises de bonne foi et sans engagement préjudiciable et sous réserve de vente.

 

 

 

 

 

 

 

?>